Saint Pétersbourg

St petersbourg 1

Lorsque Pierre le Grand entreprit son voyage à travers l’Europe, il prit conscience du retard de la Russie, encore médiévale et décida de la réformer en profondeur, d’ouvrir une fenêtre sur l’Europe : pour cela il lui fallait une nouvelle capitale, ce fut Saint-Pétersbourg. Pour la construire, la décorer, il alla chercher des architectes, des artistes en Italie.

C’est dans cette ville profondément marquée par le génie des architectes italiens que la Dante a décidé cette année de faire son voyage de printemps. Ce fut un grand succès puisque 61 participants s’envolèrent le 30 avril pour la Russie.

stpetersbourg3

Bartolomeo et Francesco Rastrelli furent les maîtres du baroque russe, ils édifièrent pour la Grande Catherine des monuments à la couleur « aussi blanche que sa peau et aussi bleue que ses yeux », comme l’église Saint-Nicolas-des-Marins, où nous assistâmes à un office orthodoxe, ou le monastère Smolny, sans oublier le Palais d’hiver, élément central du musée de l’Ermitage, né de la passion de Catherine pour la peinture. Les peintres italiens y sont à l’honneur : Fra Angelico, Léonard de Vinci avec la célèbre Madonne Litta, le Titien , Véronèse, le Caravage, la réplique de la galerie de Raphaël au Vatican, des sculptures de Michel-Ange et de Canova.

Les artistes français ont aussi toute leur place : des salles entières leur sont consacrées, la section des impressionnistes est particulièrement riche. La sculpture n’est pas oubliée, pour ne citer que la célèbre statue de Voltaire par Houdon.

Carlo Rossi fut le grand représentant du néoclassicisme, l’architecte préféré du tsar Alexandre 1er ; avec lui le jaune des façades vint se substituer aux bleus et verts de son prédécesseur. La ville elle-même offre tant de découvertes : la perspective Nevski, tracée par Pierre le Grand : les Champs-Élysées pétersbourgeois ; la promenade en bateau sur la Neva ; le métro, le plus profond du monde, dont les stations, « ces Palais du peuple » instaurés par Staline, sont fascinantes à visiter.

Les environs de Saint-Pétersbourg ont été semés de demeures impériales par les Tsars : Pavlovsk, dédié à Paul 1er ; Peterhof, le Versailles voulu par Pierre le Grand ; Tsarskoïe Selo, un ensemble impressionnant dont le clou de la visite est le salon d’ambre.

Les soirées furent également consacrées aux arts et aux traditions, avec la représentation au célèbre théâtre Mariinsky, un des plus anciens de Russie, du ballet « La légende de l’amour », qui enchanta notre groupe  et avec la prestation d’une troupe de cosaques et des chants et danses folkloriques.

stpetersbourg1

Les participants remercient leurs guides, parfaitement francophones, les accompagnatrices de « Arts et Vie », ainsi que la présidente de la Dante pour l’organisation et la réussite de ce voyage.

Ce contenu a été publié dans Voyages, avec comme mot(s)-clef(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.