La Dante à Milan, de la Scala à l’Expo…

En l’honneur de l’Expo universelle qui se tient à Milan jusqu’au 31 octobre, la Scala n’a pas fait relâche cet été comme à l’accoutumée. La Dante a saisi cette occasion pour offrir à ses sociétaires un voyage du 25 au 28 août avec deux pôles d’attraction: une soirée à la Scala et une journée à l’Expo, y adjoignant des visites culturelles de Milan et de Monza. La plupart des monuments milanais ont été rénovés, des expositions temporaires fleurissent partout pour répondre aux exigences des très nombreux visiteurs qu’attire en Italie cet événement exceptionnel qu’est l’Expo.

Tout a contribué à faire de la soirée à la Scala un grand moment: les places de parterre et la salle elle-même (le premier théâtre du monde, selon Stendhal), l’opéra (le succès de « La Bohème » de Puccini ne se dément pas depuis sa création en 1896), la mise en scène de Franco Zeffirelli, soignée dans les moindres détails, la jeunesse des chœurs, la « bravura » de Vittorio Grigolo (Rodolfo) et de Maria Agresta (Mimì), étoiles montantes de l’opéra italien. Le retour s’est effectué à pied dans la douceur de la nuit, l’hôtel étant tout proche du théâtre.

L’Expo au fil des jours remporte de plus en plus de succès, et le jeudi où le groupe de la Dante s’y est rendu a connu un pic d’affluence avec plus de 153000 entrées! L’Expo dont le thème est « Nourrir la planète, énergie pour la vie » s’étend sur 110 hectares, avec un « decumanus » d’1,5 km de long et un « cardo » de 350 m. 148 pays y participent, environ 200 pavillons accueillent les visiteurs. Après la visite guidée du matin qui a permis d’avoir une vue générale, chacun a circulé librement selon ses centres d’intérêt…ou la longueur des files d’attente! Le mercredi avait été consacré à la visite de Milan, sous la conduite d’une guide, Celeste Bruni, appréciée lors de précédents voyages: les « incontournables »: la Galerie Victor-Emmanuel dont la rénovation vient de s’achever, le Dôme, ses vitraux, sa dentelle de pierre, sa zone archéologique (ouverte au public en 2009), ses terrasses d’où l’on peut admirer les audaces architecturales de la ville moderne, le musée de la Scala avec ses portraits de compositeurs et de chanteurs, le château des Sforza qui abrite le dernier chef d’œuvre de Michel-Ange, la « Pietà Rondanini ». Mais aussi des églises moins connues: Santa Maria presso San Satiro, avec l’époustouflant trompe l’œil de Bramante, et San Maurizio al Monastero Maggiore, surnommée « la Sixtine de Milan » à cause de ses somptueuses fresques restaurées depuis peu. Tout le monde sait que Milan est la capitale économique de l’Italie et aussi la capitale de la mode, mais beaucoup ignorent que c’est une ville d’art d’une grande richesse. Une semaine serait nécessaire pour voir les principaux musées, les églises, les expositions…Les deux dernières nuits, c’est à Brugherio, ville jumelle du Puy, que le groupe a été logé.Cathédrale Monza 2015 Le matin du vendredi a été consacré à la visite de Monza, ville toute proche de Brugherio, dont les monuments eux aussi ont été restaurés: l’Arengario, la cathédrale, avec la chapelle de Teodolinda décorée de fresques, la couronne de fer des rois lombards, le musée d’art sacré qui comporte des trésors d’orfèvrerie, la Villa Reale au cœur d’un magnifique parc et dont les appartements royaux accueillent des expositions: Mito e fascino dell’Italia dal Cinquecento al contemporaneo et La Bella Principessa, portrait attribué à Léonard de Vinci.

Les participants ont tous apprécié la richesse du programme et la bonne organisation de ce voyage de la Dante, qui s’est déroulé dans un climat très convivial.

Ce contenu a été publié dans Actualités, Opéra, Voyages, avec comme mot(s)-clef(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.