La « Dante » dans les Pays Baltes.

Pays baltes1Cet été 2017, des membres de la Dante Alighieri sont partis sur les traces d’architectes et d’artistes italiens qui ont marqué de leurs talents palais et monuments dans les trois Pays baltes.

A Tallinn, capitale de l’Estonie, Michetti et Chiaveri édifièrent Kadriorg pour l’épouse de Pierre le Grand. Et à Jelgava, voici le plus grand palais baroque des Pays Baltes construit par le célèbre architecte Rastrelli, qui édifia à Saint- Pétersbourg de nombreux palais pour Catherine II. Nous retrouvons un autre de ses chefs-d’œuvre à Rundale, au milieu de magnifiques jardins à la française.

En Lettonie et en Lituanie, de nombreuses églises témoignent de l’importance de l’influence italienne, comme les sculptures et les grands tableaux bibliques de la cathédrale, ou le magnifique autel baroque en stuc de la chapelle Saint-Casimir à Vilnius.

Mais ce voyage fut aussi l’occasion de la découverte de ces trois pays, indépendants depuis peu, qui au cours de leur histoire ont connu des siècles d’occupation, par la Russie tzariste, l’Allemagne, la Pologne, et au XXe siècle, l’URSS.

Ils n’en ont pas moins tenu à préserver leur identité culturelle ; la nature reste partout présente, ces pays ont conservé un lien particulier avec elle : on retrouve des traces des croyances païennes, auprès des populations converties au catholicisme seulement au XIIe siècle, comme dans la colline des sorcières, en Lituanie.

Le catholicisme n’en fut pas moins un lien puissant, comme à la colline des Croix, à Siulaï, lieu emblématique de résistance pacifique des lituaniens contre l’oppression.

Ce fut pour les membres de l’association de très riches moments de découverte. Merci à Marie-Hélène notre accompagnatrice « Arts et Vie », et à Andros, Inta, et Ana, nos trois guides dans les Pays baltes.Pays baltes

Ce contenu a été publié dans Comptes rendus, Voyages, avec comme mot(s)-clef(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.