Piero, de la sérénité au sublime

thConférence sur Piero della Francesca, l’un des plus grands peintres de la Renaissance italienne

En prélude au voyage que la Dante organise du 1er au 6 mars à Arezzo, Georges Brun donnera le jeudi 20 février 2020, à 20h30, au Centre Roger-Fourneyron (salle Didier Azas), une conférence sur Piero della Francesca : Piero, de la sérénité au sublime. On a d’autant plus écrit sur Piero della Francesca que l’on sait peu de choses certaines sur sa vie. Né vers 1420 et mort, sans doute aveugle, en 1492 à Borgo San Sepolcro (maintenant Sansepolcro), comme tous les artistes de son temps il a beaucoup voyagé, allant de cour en cour (Florence, Urbino, Ferrare, Ancône, Rimini, Rome). Mais son chef-d’œuvre, ce sont les thfresques qui relatent la Légende de la vraie Croix, dans la chapelle Bacci de l’église San Francesco d’Arezzo. On reconnaît dans ses œuvres – dont beaucoup ont disparu – l’influence de Masaccio, de Fra Angelico, de Domenico Veneziano et de la peinture flamande, mais c’est surtout un artiste original, qui a voulu s’affranchir des normes gothiques en introduisant l’ordre dans la 255px-Madonna_di_Senigalliapeinture grâce à la géométrie. Il est en effet l’auteur de traités sur les mathématiques copiés par Pacioli et d’un manuel pour enseigner la peinture. Maître de la perspective géométrique et de l’utilisation expressive de la lumière, ses couleurs lumineuses, la force et la noblesse de ses personnages font de celui que ses élèves appelaient « le monarque de la peinture » l’un des plus grands peintres de la Renaissance italienne. Entrée libre.

Ce contenu a été publié dans Actualités, avec comme mot(s)-clef(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.