Compte rendu AG 2022

AG2022« Comme avant » : tel est le mot d’ordre de la Dante pour cette nouvelle saison.
La salle Didier Azas donnait raison à la présidente de la Dante : tout repartait « comme avant », les sociétaires étaient venus nombreux apporter leur soutien à leur association et discuter des activités futures. Déjà l’an dernier la Dante avait proposé à ses adhérents autant, si ce n‘est plus, d’activités qu’avant le Covid : huit films italiens, des conférences de Patrick Barbier, Patrick Favre-Tissot, Anne Muller, un partenariat avec l‘UPT pour les sujets italiens, une saison d’opéras, à Saint-Etienne et à Clermont-Ferrand, particulièrement riche.AG2022 Les cours de débutants et le « circolo » ont été assurés, ainsi que les répétitions de la chorale et les cours de cuisine animés par Guillaume Fourcade. Les voyages, reportés à cause du Covid, ont repris : voyage à Arezzo « sur les traces de Piero della Francesca », voyage musical d’été, à Iseo, à Sirmione et aux arènes de Vérone pour écouter Plácido Domingo, mais aussi escapades plus brèves, à Aix pour visiter l’exposition Cini, à Nîmes pour découvrir la civilisation étrusque et aux Baux de Provence pour assister au spectacle des Carrières des lumières sur Venise. Sans oublier les sorties d’une journée, à La Bâtie d’Urfé, au Doyenné de Brioude, à Parentignat et à Mailhat, au Chambon sur Lignon.

La convivialité, les liens d’amitié qui se créent entre ses adhérents, le partage sont, autant que la culture qui figure dans son intitulé, les valeurs auxquelles la Dante est attachée. Cette année 2022 a été celle du retour du Concours, ouvert aux lycéens de tout le département. Grâce à lui, trois élèves du lycée Léonard de Vinci (Monistrol sur Loire) ont gagné des bourses pour l’Italie et séjourné cet été à Rimini en suivant des cours pour étrangers. Désormais étudiantes loin du Puy, ces trois jeunes filles avaient réalisé un montage où elles décrivaient cette expérience enrichissante tant sur le plan linguistique que culturel et humain, et remerciaient ceux qui leur avaient permis de la vivre. C’est une activité qui tient à cœur aux sociétaires mais qui revient cher à la Dante (environ 4000 €), qui y consacre une bonne partie des cotisations de ses adhérents, ainsi que les subventions qu’elle reçoit de la ville du Puy et du département. Le fonctionnement de la Dante a ceci d’original qu’une fois payée la cotisation (l’an dernier, pour tenir compte du Covid, elle n’était que de 20 €), les adhérents ne paient plus rien, participent gratuitement à toutes les activités, films, cours, ateliers, conférences, et peuvent s’inscrire aux voyages.

Comme l’a expliqué le trésorier Luc Tomati, le montant des cotisations, dons et subventions devrait compenser les dépenses causées par toutes les activités que la Dante offre gratuitement à ses membres. Cela n’a pas été le cas en 2021-2022. Pour l’instant la Dante vit sur les réserves des années où, Covid oblige, la participation aux activités a été moindre. Pour retrouver cet équilibre indispensable à son mode de fonctionnement, la Dante a non seulement besoin de nouveaux adhérents, ce qui est heureusement le cas, mais de la fidélité et de la générosité des anciens. Cette année la cotisation revient au tarif normal de 30€, inchangé depuis 2009. Et les dons sont toujours déductibles des impôts.

Une fois le rapport moral et le bilan financier approuvés à l’unanimité, on passait à la présentation des nouvelles activités par les responsables des commissions. Le détail figure sur le site de l’association www.dantelepuy.fr : les cours d’italien reprennent en présentiel pour les six niveaux (professeurs : Raymond Chaffort et Christiane Michel), ainsi que les répétitions de la chorale (chef de chœur : Colette Magnand-Descours), les cours de cuisine (responsable : Alain Eymard) et le prêt de livres (responsable : Maryse Promeyrat). Deux concerts sont prévus, le « concert partagé » de la chorale AnDante, et celui de la fanfare de Brugherio, invitée dans le cadre de la semaine Morricone, en partenariat avec le Comité de jumelage. La commission cinéma a choisi sept films : Pour toujours, A Chiara, L’ombre du Caravage, Anima bella, Ariaferma, Nostalgia, Ennio. De nombreuses conférences sont prévues : de Marie-Thérèse Giorsetti (Venise et l’Orient), de Walid Abboud (Les routes de la soie), d’Anne Muller (Le Caravage), de Pierre Pésumey (Ulysse), de Christiane Michel (Les Étrusques), de Marie-Thérèse Giorsetti (L’immigration italienne aux Etats-Unis), de Patrick Favre-Tissot (Vivaldi), de Fabrice Calzettoni (Morricone), d’Hélène Suzanne (Les immigrés italiens et les arts aux USA) … Des options ont été prises sur plusieurs opéras à Saint-Etienne et à Clermont-Ferrand. Le concours sera de nouveau organisé, ainsi que des voyages. Pour permettre à l’assistance de se faire une idée de la destination proposée, une brève projection montrait les images clés du voyage « Sur les traces des Etrusques », en Toscane et dans le Latium, à la découverte de cette civilisation fascinante et encore mystérieuse, dans une des plus belles régions d’Italie. Le nombre de personnes intéressées étant suffisant, le voyage aura donc lieu du 30 mars au 8 avril. Pour ceux qui n’aiment pas voyager seuls et voudraient visiter l’exposition Vermeer du printemps prochain à Amsterdam, la Dante a demandé à Arts et Vie d’organiser pour ses adhérents qui le souhaiteraient un déplacement en avion. D’autres « escapades » seront annoncées en cours d’année.

La réunion s’achevait par l’élection de trois nouveaux membres qui vont renforcer l’équipe du C.A.: Nadine Boisserie, Mireille Guérin et Henri Hours. Le plaisir de se revoir après, pour certains, une longue absence, a fait de cette AG un moment de convivialité dans la joie des retrouvailles.

Ce contenu a été publié dans Réunions. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.